Beauté

10 commandements pour une peau hâlée (et en bonne santé) cet été

10_commandements_pour_une_peau_hâlée_(et_en_bonne_santé)_cet_été

 

Voici 10 commandements qui vous permettront d’avoir un teint canon sans finir rouge comme une tomate.

 

1. Deux mois avant l’été, ton corps tu prépareras

On mise d’abord sur l’alimentation : en mangeant des végétaux riches en caroténoïde comme les abricots et les carottes, on stimule la production de mélanine (pigment fabriqué par les cellules de la peau qui lui donne sa coloration). Si ce n’est pas suffisant, deux mois avant les premières expositions, on commence une cure de compléments alimentaires sous forme de gélules qui prépareront la peau à l’exposition solaire. Côté soin, certains produits activateurs de bronzage aideront à faire monter la mélanine (et donc à prendre des jolies couleurs). À commencer 15 jours avant les vacances.

 

2. Avant la première exposition, un gommage tu feras

Avant de lézarder au soleil, on gomme sa peau pour éliminer toutes les cellules mortes qui sont à la surface de la peau, gênant ainsi l’action du bronzage. Si on ne les retire pas, ce sont ces cellules qui vont prendre le soleil, puis s’éliminer. De ce fait, votre teint hâlé ne durera pas. Attention toutefois à ne pas abuser de petits grains, un gommage par semaine suffit.

 

3. Matin et soir, tu t’hydrateras

Une peau bien nourrie bronzera plus facilement et plus durablement. L’hydratation apportera de la luminosité au teint, évitant ainsi que la peau vire au gris.

 

4. Un produit solaire adapté à ta peau, tu choisiras

Même si chacun est libre de choisir le produit solaire de son choix, certaines textures sont à privilégier en fonction de sa peau. Ainsi, les laits et les crèmes solaires conviendront très bien aux peaux claires, car ils sont relativement épais. Les personnes à la peau dorée ou déjà hâlée pourront choisir des sprays, plus diffus, quant aux peaux mates, elles pourront utiliser des huiles. Peu importe la carnation, lors de la première exposition, il faut privilégier un produit SPF 50. 

 

5. Un produit solaire adapté à ta destination, tu préféreras

On adapte sa protection à son lieu de vacances. Plus on est proches de l’équateur ou en altitude, plus les rayons sont courts et agressifs. Que ce soit à la plage ou à la montagne, il faut donc privilégier les SPF 50 lors de sa première exposition et descendre petit à petit au SPF 30 après quelques jours. Attention aussi à l’eau qui ne protège pas des UV et qui peut être dangereuse à cause de la réverbération qui renvoie environ 20 % des rayons du soleil. Après la baignade, on se protège à nouveau, car l’eau altère l’efficacité des produits solaires.

 

6. La plage le midi, tu éviteras

Cela peut sembler évident, mais on proscrit l’exposition entre midi et 16 heures, car même avec une bonne protection, on ne bronze pas, on brûle durant cette période.

 

7. Le monoï luisant sur ton corps, tu oublieras

On oublie le monoï pur parce qu’il n’apporte aucune protection solaire. L’effet sur la peau sera le même que l’huile de cuisson. En ce sens, il ne faut pas non plus en appliquer sur ses cheveux qui risqueraient de brûler au soleil. Optez pour des sprays biphasés avec des indices protecteurs. Garder la fameuse huile à la fleur de frangipanier pour vous hydrater le corps et faire des bains d’huiles capillaires après l’exposition au soleil.

 

8. Ton popotin, tu bougeras

Le meilleur moyen d’avoir un bronzage naturel ? Être active sur la plage. Ballade, beach-volley, château de sable… À vous de choisir, car faire la crêpe 30 minutes de chaque côté ne vous apportera pas un bronzage uniforme à cause des zones (comme le cou et les côtés du corps) qui resteront à l’ombre.

 

9. Ton lait après-soleil, tu appliqueras

Après une journée au soleil, on prend sa douche puis on applique son lait après-soleil. Grâce à ses actifs apaisants et réparateurs, il préparera la peau à l’exposition du lendemain (contrairement à un lait hydratant classique).

 

10. Une routine post-exposition, tu adopteras

Pour garder votre bronzage le plus longtemps possible, vous pouvez continuer les gélules et les végétaux riches en bêta-carotène même après les vacances. Côté hydratation, il faut continuer d’appliquer son après-soleil un mois après son retour de vacances pour garder son hâle. Par la suite, vous pouvez utiliser des autobronzants ou bien des gouttes ensoleillées. Sans autobronzant, elles prolongent le côté bonne mine sans effet de matière puisqu’il suffit de mettre quelques gouttes du produit dans votre crème de jour ou directement sur la peau. Grâce aux pigments caramels qui se trouvent dans le produit, votre teint sera lumineux, explique les experts.

Et si malgré ces bons conseils, vous prenez un coup de soleil, faites-vous des cataplasmes de lait après-soleil pour réparer plus rapidement votre peau.

Facebook
Twitter
LinkedIn