Tendances, Blog, Styles et Looks pour femme

Lifestyle

Plantes sauvages comestibles !

Plantes_sauvages_comestibles_!

 

Une promenade dans la nature est toujours un plaisir, mais le printemps semble ĂŞtre le meilleur moment pour y aller. Les insectes ne sont pas encore sortis, les tempĂ©ratures sont douces et les plantes commencent tout juste Ă  se rĂ©veiller. La marche creuse l’estomac, alors que vous vous enfonciez dans les bois ou que vous restiez Ă  la lisière des champs, il y a toujours des en-cas sauvages comestibles Ă  trouver.

 

Premiers pas

Commencez Ă  la lisière du bois. LĂ , vous trouverez des pissenlits et des violettes. Toutes les parties de ces plantes sont comestibles, mais les parties vertes sont les meilleures. Gardez les fleurs de pissenlit pour faire du vin. Les fleurs de violettes sont plus savoureuses que les pissenlits., garnissez-en vos salades (elles sont riches en antioxydants !) ou badigeonnez-les de blanc d’Ĺ“uf et enrobez-les de sucre (astuce : le sucre turbinado, entièrement naturel et moulu un peu plus finement, permet un enrobage plus homogène en raison de sa granulomĂ©trie plus fine). DĂ©gustez-les ensuite comme des bonbons ou servez-vous-en pour apporter une touche colorĂ©e et dĂ©licate Ă  un dessert.

 

Cressons et autres verdures

Selon l’endroit oĂą vous vivez, les cressons peuvent aussi apparaĂ®tre en cette saison. N’oubliez pas non plus de chercher la moutarde qui s’est Ă©chappĂ©e, elle recommence tout juste Ă  pousser au printemps. Les chĂ©nopodes sont un membre de la famille des chenopodiacĂ©es. Ils sont petits au dĂ©part et peuvent atteindre plus d’un mètre de haut. Ils contiennent une multitude de vitamines et de minĂ©raux. Les feuilles peuvent ĂŞtre consommĂ©es crues ou cuites Ă  la vapeur comme des Ă©pinards. Les orties peuvent Ă©galement apparaĂ®tre maintenant. Incomparables grâce Ă  leurs qualitĂ©s nutritionnelles, veillez toutefois Ă  utiliser des gants lorsque vous les cueillez, mais ne vous inquiĂ©tez pas, l’acide formique (le composant dans la partie piquante qui vous dĂ©mange) disparaĂ®t dès que vous le faites cuire. Vous pouvez Ă©galement les faire sĂ©cher, l’acide formique disparaĂ®tra tout autant. A saupoudrer comme du persil dans les soupes et les ragoĂ»ts ou essayez d’en faire un pesto. Vous ne reviendrez jamais au basilic !

 

Le mouron des oiseaux

Le mouron des oiseaux contient des vitamines et des minĂ©raux, mais a le mĂŞme goĂ»t que les cosses de pois. Il contient des saponines, connues pour dĂ©composer les graisses. Cela vous aidera-t-il Ă  perdre du poids ? Bien qu’il n’y ait aucune garantie, cela ne peut pas faire de mal d’essayer. Vous le trouverez partout lorsque par temps frais. Il forme un tapis dense, gĂ©nĂ©ralement près du sol, mais il peut prendre de la hauteur jusqu’Ă  1 m pour les pousses les plus hardies. 

 

Asperges et tĂŞtes de violon

J’adore aussi les asperges fraĂ®ches. La chasse en vaut la peine lorsque vous tombez sur de grosses lances. Cherchez-les sur les bords des lacs et des cours d’eau. Vous pouvez aussi les trouver sur les sites de fermes abandonnĂ©es. Vous ne trouvez pas d’asperges ? Vous pouvez les remplacer par des tĂŞtes de violon, les frondes de certaines fougères qui se dĂ©roulent lentement. 

Facebook
Twitter
LinkedIn